© 2006-2019 muto

Poësies Visuelles

    Lorsque le poète émigre en terre étrangère, il se heurte à la difficulté de rendre son discours intelligible à une autre langue. Le poète ne sait plus exploiter les signes qui lui sont familiers. Avec des mediums universels, la feuille et le stylo, il faut redéfinir le discours. Un nouveau geste naît et la poésie devient graphique, visuelle.

    Pour apprécier le travail proposé, il est nécessaire de s'interroger sur les émotions qu'il a su capturer. Comme pour une photographie , les œuvres proposées sont des instantanés. Le spectre de l'artiste n'est plus lisible dans l'assemblage des mots mais dans la forme exposée.

Certaines œuvres apparaissent plus musicales. Le dessin se construit au rythme de concert. La danseuse s'habille de la musique, comme si nous observions le résultat d'un happening passé.

C.d.L